Pour une mimique!

 

Il arrive parfois, dans certaines écoles qu’un gamin se rue avec violence sur un camarade « parce qu’il l’a regardé » (entendez lui a jeté un mauvais regard). Ce comportement inadmissible est suivi d’une sanction et, de plus,lorsqu’il s’agit d’adolescents, les médias s’en donnent à cœur joie sur la violence à l’école….

Lorsqu’on apprend que des DEPUTES se sont rués en direction des bancs du gouvernement dans un déferlement de violence tel qu’il fallut l’intervention des huissiers… « Parce qu’une personne a eu une mimique déplaisante » on pourrait dire qu’il n’y a pas de différence…

Pourtant, à l’école, il s’agit d’êtres « en devenir », en cours d’éducation.

Des adultes qui se livrent à ce genre de comportements, d’autant plus si, par ailleurs, ils sont les premiers à stigmatiser la violence de la jeunesse, ne méritent que le mépris pour leurs actes.

Laisser un commentaire