Madame BOUTIN comme je vous plains!

Madame BOUTIN,

Comme je vous plains !

Ils ont OSE ces malandrins

Jeter du gaz (pas du sarin !)

Sur votre divine personne

Venue forcer comme madone

Le barrage que des païens

Avaient mis sur votre chemin.

Je comprends, vous espériez bien

Comme ELTSINE devant le Kremlin

Vous proposer pour le martyre

Bâtir le mythe de la sainte

Combattant l’œuvre des satyres.

Dans votre idée de hargne empreinte

Vous auriez même souhaité

Que l’on vous construise un bûcher.

Hélas ! malgré les risques pris

On n’a pu photographier

Qu’une stupide comédie

Pour des paupières à larmoyer.

 

En regardant ce ridicule

Morceau d’impro pour débutant

Je pense au jeune qu’une balle

En tir tendu sur manifestant

En quatre vingt six a éborgné.

Je pense à Malik OUSSEKINE

Je pense au métro de Charonne.

Ces jours-là avez-vous protesté ?

Vrai vous étiez encore gamine

Mais vos gourous ont-ils « tiqué » ?

Laisser un commentaire