• Accueil
  • > Archives pour février 2013

Archive pour février 2013

Tes copines

Lundi 11 février 2013

 

 

Ah ! j’ai bien vu que tes copines

En me voyant te rechercher

Riotent un peu et te taquinent

Elles aimeraient te remplacer

Les cinquante ans qui nous séparent

Interdisent toute volupté

Mais la dévotion qui s’empare

De moi dès que je t’ai trouvée

Elles aimeraient secrètement

En générer tout autant !

A l’entrée du cinéma

Lundi 11 février 2013

 

C’est à l’entrée du cinéma

Que je trouvai deux déesses

Qui fumaient avec paresse.

Trop belles pour se tuer comme ça !

Je leur déclamai un poème

Le premier qui se présenta

En espérant que son thème

Leur fît plaisir… me le sembla !

Tatou…age

Dimanche 10 février 2013

 

Il est trop coquin, ton tatou

J’aimerais de mille bisous

Que mes lèvres sur son dessin

Caressent la peau de ton cou

Je n’y peux rien, je suis fou

Mais je rêve qu’un frisson malin

Pénètre en toi et te secoue.

GASPILLAGE!!!

Samedi 9 février 2013

 

Parce que, pour des raisons que l’enquête découvrira, un certain nombre de plats surgelés ont été préparés non avec de la viande de bœuf (ce qui figure sur les étiquettes), mais de la viande de cheval, voilà que des tonnes de denrées consommables, sans danger pour la santé du consommateur, vont être gaspillées.

…Pendant ce temps, des millions de personnes crèvent de faim….

Bravo! Madame Taubira!

Vendredi 8 février 2013

Quel plaisir de savoir que vous avez cloué le bec au  judoka copain de Bernadette. Sa profession de foi de misogyne primaire montre bien en quel respect il tient tout ce qui n’est pas violemment viril…

Des sportifs reconvertis dans la politique, il y en a souvent. Certains (plutôt certaines) savent démontrer que leurs muscles peut-être ont fait la différence, mais qu’un cerveau, un cœur, un respect de l’autre laissent au sport ce qu’il devrait rester : un jeu. ..Et regardent les autres sans vaine arrogance.

Ludivine

Vendredi 8 février 2013

 

Quand elle est trop profonde

Muette, est la douleur

Quand au fond de soi gronde

Comme un volcan d’horreur

De qui ne peut comprendre

La parole futile, inutile, vaine,

Ne se peut pas entendre

Je te comprends LUDIVINE

Décadence

Mercredi 6 février 2013

 

Jour après jour la décadence

Ajoute un mot, une souffrance

C’est le geste qui raccourcit

C’est le souffle qui faiblit

La maladresse et l’oubli

La grande paresse qui s’établit

Le travail qui durait une heure

D’une semaine est supérieur.

Chaque plaisir devient précieux

Chaque sourire plus radieux

Et d’une source la fraicheur

Un vrai délice de bonheur.

zones humides

Samedi 2 février 2013

 

Il y a paraît-il des penseurs ou des sages

Qui trouvent leur bonheur au fond des marécages.

Par vue de néréides, de larves qui serpentent

Par les relents fétides des gaz qui fermentent

Se trouvent transportés, restent éberlués

Sentent leur cœur vibrer jusqu’au sein des nuées

 

Moi, les zones humides

Qui me font fantasmer

Sont des gouffres torrides

Tréfonds insoupçonnés.

A ma langue gourmande

Se laissent explorer

A ma main qui quémande

Se livrent en volupté…

12