Dans les Bavornes

 

En remontant dans les Bavornes

Dans la nuit que la lune écorne

Un chevreau parut dans mes phares

Dans un émoi que peur égare.

Au creux du fossé il bondit

Pour échapper à la lumière

Mais les virages, ces bandits

Guidant le faisceau de sorcière

Chaque fois venaient l’aveugler

Il ne savait plus où aller !

 

Laisser un commentaire