Camper?

J’irais camper devant ta porte
Afin d’attendre patiemment
Jolie fée qu’enfin tu sortes
Pour m’inviter au firmament
Dans un arc-en-ciel de délices
Un océan de débordements
A même braver la justice …
 Les langues fourchues des vipères
Les bouches tordues de jalousie
Des laides duègnes austères
Baveraient avec frénésie

Laisser un commentaire