Les vieux….

Je ne supporte pas les vieux

Pas les infirmes grabataires

Oreilles sourdes et faibles yeux

 Qui ont déjà un pied sous terre…

Non ! Mais ces anciens velléitaires

 Dans le dépit  de n’avoir osé

 Pusillanimes, sous poses altières,

Leurs fantasmes réaliser

Confits jusqu’à la sécheresse

 En des prières répétées

 Ils oublient d’aimer la pauvresse

Pour eux en l’autre tout est péché

Ils remâchent leur amertume

L’éructent comme un pieux poison

Comme une morve de rhume

Persuadés d’avoir raison.

 Les jeunes à leurs yeux sont débiles

Sont des voyous ou des putains

Faut les mettre à l’ombre ou  à l’asile

Ah ! eux savaient se lever matin !

Je laisse à ceux qui n’ont pas du

Supporter du matin au soir

Ces ressassements de devoir

Le plaisir de ces défendus

 Plutôt que leurs  cacardages

Que leurs râles entendus

Je préfèrerais au faîtage

Etre PENDU !!

Laisser un commentaire