Présidentielles

Le débat est appauvri selon M. Le Président du CSA…
Ah ! que voilà un démocrate !
Si les pauvres se mettent à parler, cela rend pauvre la parole des chevaliers du « taisez-vous » des gens qui font oui quand le peuple consulté légalement a crié non !!!
Que ce disciple de Staline? de Ceausescu? ou de Franco? aille planter des patates au fin fond de son jardin ou qu’il applique sans maudire le rôle pour lequel il est nommé : c’est ainsi dans la REPUBLIQUE les exécutants obéissent sans discuter ou démissionnent.

Laisser un commentaire