Archive pour mars 2012

Front de gauche

Vendredi 9 mars 2012

Marche, marche,  jacques bonhomme

Et continue de semer

L’envie de tout redresser

Espoir de justice en somme

Ne laisse pas les railleurs

Cramponnés à leur erreur

Habités par dividendes

Oublieux de la misère

Nier le droit de provende

                                     A chaque être sur la terre

Des surprises?

Jeudi 8 mars 2012
Il promet des surprises,
Celui qui égara la France,
 Incapable peut-être de surmonter la crise
 Personnelle de sa propre déshérence,
 Compte-t-il frapper les imaginations
 En usant par dépit du moyen d’expression
Où son libéralisme a déjà acculé
Nombre de travailleurs, malheureux employés
Des services publics qu’il a dénaturés
Des services publics qu’il a privatisés ?

On l’appelait le bien-aimé

Jeudi 8 mars 2012

On l’appelait le bien-aimé

Après le vieux soleil éteint

La France dans un rêve vain

Croyait vivre en prospérité…

Mais le gamin insouciant

De fêtes en feux d’artifices

De la richesse aimant les vices

Se répétait épaules haussant

« Après nous c’est le déluge »

Quand il mourut un jour enfin

Ce fut de nuit qu’il convint

De lui donner dernier refuge

OH! OH!

Mercredi 7 mars 2012

J’ai entendu hier un ancien ministre du budget, un ancien ministre des finances, et un presque ancien Président de la République dire qu’il a découvert que les grands groupes ont des pratiques qui leur permettent de ne pas payer d’impôts.

TANT DE TEMPS POUR COMPRENDRE UNE CHOSE AUSSI  EVIDENTE !

Quelle incompétence !

sondages

Mercredi 7 mars 2012
AH ! ne criez pas trop victoire!

 Le combat ne fait que commencer

Certains voudraient vous faire croire

Que c’est fini tout est plié

Grace aux sondages mensongers

On cherche à vous manipuler

Grace aux sondages répétés

On veut dissuader de voter

Si l’adversaire pris dans les rets

De son bilan de son boulet

Tourne en rond dans son filet

Méfie ! c’est un furet !

Footballeurs

Vendredi 2 mars 2012

Qui osera prétendre que ces personnages dont le salaire est parfois indécent quitteraient le sol de France pour éviter l’acte de simple citoyenneté de contribuer en fonction de leurs possibilités au redressement du pays.

Leur patriotisme est évident : regardez avec quel cœur ils chantent « LA MARSEILLAISE » à chaque match !

Toys interdits

Jeudi 1 mars 2012
On les croyait un peu plus souples

Mais jamais encore ne tolèrent

La seule idée que des couples

Pas seulement en missionnaires

S’ébattent et trouvent leur plaisir

Dans des jeux qu’on dit coquins

Avec les jouets du  malin ( ?)

Au gré de leurs fous désirs.

12