ATTENTE

Dans ton regard une étincelle,
Comme une étoile au firmament,
Tes gestes deviennent plus lents,
Tes tétons dans leur nacelle
 Craignent les rudes frottements
La soif règne sur tes lèvres,
Ton ventre grossit fortement
Il est loin le temps de la fièvre
Des ébats sans ménagements
Fini le temps des acrobates
Des positions de fous déments
Fini les mains rudes qui tâtent
Vient le temps du raffinement
Des caresses voluptueuses
Des très légers effleurements
Des plumes chatouilleuses
Qui donnent l’émerveillement
Sur la peau tendue de ton ventre
Place à biafine liniment
Et en posant la joue au centre
A l’attente du mouvement
Au miracle qu’on attend.

2 Réponses à “ATTENTE”

  1. mireille dit :

    J’adore…

Laisser un commentaire