La cave aux fromages

Chaque ferme de chez nous avait une cave à fromages. Chez nous c’était une excavation dans le centre de la cuisine. Ainsi au frais mais tempéré, le bon fromage bleuissait… Car la laiterie voisine qui nous achetait notre lait fabriquait surtout du « gruyère » que l’on appelle aujourd’hui « emmenthal ». Pour que la cuvée réussisse, il fallait éliminer le lait des vaches qui venaient de vêler pendant huit à dix jours au moins… Mais au sein de la maison, pour la consommation de la famille, dès que le lait voulait cailler, dès le cinquième jour on fabriquait du sassenage pour éviter de gaspiller.

Chez nous, en plus, judicieusement placée face au four à pain de la cuisinière, il permettait sans se courber de préparer le feu, de retirer les braises, d’enfourner, de défourner.

Laisser un commentaire