• Accueil
  • > Archives pour décembre 2011

Archive pour décembre 2011

BONNE ANNEE

Samedi 31 décembre 2011

Eh ! bien ! voilà une année de plus qui se termine.

Je souhaite à chacun qu’elle soit la meilleure possible. Déjà, chaque jour est un cadeau en soi… Mais si en plus il est orné de bonheurs et de joie, alors c’est tout ce que je vous souhaite.

J’ai ouvert ce blog pour déverser ce que d’autres vieux serinent à longueur de journée… Conscient que les gens ne les écoutent souvent que par politesse, c’était un moyen d’éviter à ceux que le radotage ennuie de s’en délivrer sans cas de conscience.

découverte d’un lien

Jeudi 29 décembre 2011

 

Démasqué !

En tapant sur GOOGLE « le radeau du radotage », j’ai retrouvé un lien avec mes radotages dans le forum vercors.org sous le pseudo gepo  dans la rubrique « contes, récits, et poèmes en tous genres »

Quelle maniaque!!!

Jeudi 29 décembre 2011

Il y avait, parmi nos voisines, une fermière dont les hommes se moquaient. Non, elle n’était pas naïve, ni bizarrement affublée… Elle avait l’audace d’exiger que ses hommes (mari et fils) quittent leurs bottes crottées à l’entrée de la maison et prennent des patins pour pénétrer sur les parquets cirés, et regardait d’un mauvais œil les étrangers malotrus qui entraient avec leurs chaussures !!!

A l’envers!

Jeudi 29 décembre 2011
Le monde tourne à l’envers !!

Il n’y a pourtant pas si longtemps, dans les familles, c’était le vieux, le sage, l’aïeul qui savait, que l’on consultait pour tout ce qui était ardu…

Eh ! bien! voilà que ce matin, mon petit-fils de cinq ans m’a montré ce qu’est le streaming !

BIEN FAIT!!!

Mercredi 28 décembre 2011
Bien fait pour eux !

Oui ! bien fait pour eux !

L’argent doit être le produit du TRAVAIL.

 Ne comptez pas sur moi pour plaindre ces personnes à qui on a escroqué de l’argent : une connaissance leur promettait des rendements supérieurs au taux de l’usure !!!

 Comment ont-ils pu être aussi CREDULES ? Leur recherche effrénée du lucre est aussi coupable que la tromperie dont ils ont été victimes.

L’impôt est la manière d’être citoyen.

Ne comptez pas non plus sur moi pour plaindre ceux qui voient les actions des SICAV perdre de la valeur: leur achat correspondait à une volonté de verser moins à la caisse publique, quitte à prendre des risques…Ils ont joué, ils ont perdu !

silence!

Lundi 26 décembre 2011
Froide, ce matin la maison…
Tristes les cœurs, la vie,le temps…
Silencieux la chambre, la cuisine, les environs…
Plus un cri, plus un rire, plus un chant…
Une luge laissée tout au bas de la pente
Grimace d’ennui près d’un ballon inerte
Un bonhomme de neige, voué à sa perte
Rêve languissamment aux lendemains qui chantent.
Allons ! secouons-nous ! noyons notre tristesse !
Le travail ça rassure, ça comble la faiblesse…
Et voilà que d’un coup tout se met à sourire
Car au dos de l’ardoise, pense-bête
Une petite main furtive de l’écrire
A laissé un mot doux qui met le cœur en fête.

Anecdote?

Samedi 24 décembre 2011

 

Ce jour-là, dans la maison, les gens parlaient entre eux à voix basse…

Il y avait des échanges de regards dès que quelqu’un ouvrait la bouche…

Mon père était parti en catastrophe sans avoir fini de soigner les bêtes. La tante voisine était montée avec , semble-t-il des nouvelles qu’elle diffusait à voix basse et grave…

Mon oncle était absent aussi, tout le monde attendait on ne sait quoi… Finalement, mon père revint au bout de plusieurs heures. Les visages se détendirent un peu… Nous , les enfants, n’avons appris que bien plus tard l’horreur qui avait provoqué cette situation : Un de nos proches voisins, voulant « dérocher » du foin de sa fenière située sous le toit avait glissé de la hauteur du faîtage et s’était empalé sur l’échelle du char situé plusieurs mètres au-dessous. Sa femme l’avait entendu hurler de douleur.

Dans son malheur, il avait eu la chance que la pointe de l’échelle, glissant dans l’aisselle pénètre entre l’humérus et le biceps. Tous les voisins accourus l’avaient trouvé en suspens dans le vide et avaient eu bien du souci : ne pas blesser l’artère en tentant de le décrocher.

L’oncle, qui avait une voiture l’emmena chez le médecin… Mais aussitôt décroché, le blessé retrouva l’envie de plaisanter : par rapport à l’éclat d’obus qui lui avait emporté toute la figure, il ne s’agissait que d’une ANECDOTE !

Achats

Samedi 24 décembre 2011

Lorsque je pars faire des achats

Comme un enfant impatient

Je me demande le cœur battant

Sera-t-elle là ? Sera-t-elle là ?

Mais je repense  à mon volant

Que je suis vieux, elle au printemps

Que je n’ai rien à lui offrir

J’ai le passé, elle l’avenir !

Et même si mes mots très doux

Peuvent caresser sa joue

Il est trop tard pour projeter

Mais on a toujours droit de rêver !

Cinquante ans de moins.

Vendredi 23 décembre 2011

J’aimerais en te rencontrant

Avoir cinquante ans

De moins

Mais ce que tu ne sais point,

C’est qu’il y a aussi longtemps

Je t’aurais timidement

Regardée avec adoration

Bouche bée dans ma passion

Et n’aurais jamais osé

Sur ta beauté

Les yeux lever

Aéroports: où est le scandale?

Jeudi 22 décembre 2011

 

Où est le scandale ?

Une grève des agents de sécurité des aéroports perturbe les voyageurs depuis un certain temps…

Ces voyageurs partent en vacances (en avion ? combien en France en ont les moyens????) il est essentiel que leur voyage ne soit pas perturbé… admettons que ce soit recevable ! On remplace les grévistes par des policiers… SCANDALE ! crient un certain nombre de personnes : les policiers en casseurs de grève !!! Ouais ! mais… jusqu’en 1996 à qui ces fonctions étaient-elles confiées ? Le scandale, s’il y en a un est que ces gens si souvent prêts à hurler à la prise d’otages en cas de grève dans les transports, n’ont pas protesté lorsqu’on a retiré aux policiers( qui n’ont pas le droit de grève) la fonction de sécurité pour la confier à des entreprises privées.

Quand on vote pour la destruction des services publics on devrait assumer les inconvénients du privé !!

12345