Réveil de souvenirs…

Retrouvé hier dans le spectacle donné au bénéfice de l’ADMO, les chansons et les récits qui ont bercé mon enfance.

Ces chansons qui faisaient bouillir les femmes de la famille, persuadées même qu’elles apportaient le malheur : «  La Madelon, la butte rouge , le temps des cerises… »

D’autres qui restaient  comme danses éternelles, même plus tard : « la java bleue »

Le spectacle, basé sur des lettres de soldats de la grande guerre, m’a rappelé ces récits que les hommes se ressassaient aux veillées, certains avaient été défigurés comme notre voisin, d’autres avaient perdu un œil, une main ou une jambe… Et ceux-là, qui avaient connu l’horreur, jetaient un œil goguenard sur la drôle de guerre qu’avaient connue les plus jeunes… prétendaient en clignant de l’œil que les blessés de 40 l’avaient été par derrière en fuyant devant l’ennemi… Et certains susurraient même qu’il avait parfois fallu, à la fin de la guerre, renvoyer à coups de pied au cul, les Français prisonniers en Allemagne, et qui avaient frayé avec les Allemandes…

Laisser un commentaire