Quelle société demain?

Combien de fois, sur la route, trouvant des gamins , des jeunes  seuls sur une longue route, bordée d’aucune habitation, les ai-je chargés dans ma voiture pour les amener jusque chez eux ! Des jeunes que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam, mais que je voyais au danger en bord de route (enneigée souvent)  où les voitures se croient seules sur la voie… Des jeunes qui tendaient le pouce et d’autres qui ne le tendaient pas, à qui je montrais le danger dans lequel ils se mettaient… Je me souviens même avoir chargé dans mon fourgon des gamines en vélo, à deux sur le véhicule, sans lumière, à la nuit tombante un soir de gelée tardive, dans une gorge de montagne…Je suis SUR , dans ce cas, de leur avoir SAUVE LA VIE !

Quand j’entends que les gendarmes prennent l’initiative de mettre en garde les familles d’un canton contre une personne à qui rien de précis n’est reproché, je me dis que le danger n’est peut-être pas où on veut le faire croire…

 Qui a connu le temps de l’occupation sait de quoi je veux parler !

Laisser un commentaire