LE PROCES DU TOURISME (suite)

 

Acte III 

Audition des témoins à décharge 

[color=red]…………aux témoins de la défense[/color] 

  

         Acte 3 

      Président 

Monsieur Craux . 

      Craux  

Je m’appelle Craux Serge, je jure de dire la vérité toute la vérité et de parler sans haine ni contrainte. 

Je suis commerçant, monsieur le Président, je peux témoigner que Tourisme prend le plus grand soin de dame Nature. Comment pourrait-il en être autrement? Sans une Nature bien aménagée, pas d’activités touristiques. Aussi, Tourisme non seulement vit avec dame Nature, mais il corrige ses défauts. Une Nature sans voies de communications resterait une Nature sauvage, sans l’empreinte indispensable de l’homme qui est sa plus belle réussite. Lorsque le Bon Dieu a envoyé l’homme sur la terre, il savait que celui-ci allait la maîtriser. L’homme a d’abord cueilli les fruits et chassé les animaux pour se nourrir, puis il a cultivé la terre et élevé les animaux, maintenant, il utilise la terre pour les joies qu’elle peut apporter, c’est cela le progrès, Monsieur le Président! 

  

     9ème juré 

Le Bon Dieu  a mis l’homme sur la terre pour l’adorer et lui obéir. Tourisme prie-t-il régulièrement et se rend-il à l’église pour suivre la sainte messe ? 

       M. Craux 

Bien sûr ! Le sieur Tourisme est même très actif dans ce domaine : il emmène régulièrement des milliers de personnes dans les cathédrales, les églises, les sanctuaires….Il a même créé une branche particulière de commerce dans cette optique qu’on appelle pèlerinage, très florissant.Les objets de culte se vendent très bien, c’est donc qu’ils seront utilisés pour les prières. 

     12è juré 

Que pouvez-vous répondre aux bergers qui se plaignent des chiens lâchés ?  

     M.Craux 

Les bergers, à ma connaissance ne se plaignent pas de ce que la laine de leur moutons soit vendue dans le pays au lieu qu’ils soient obligés de la porter à la ville. Nul n’est à l’abri d’un accident, et il peut effectivement arriver qu’un chien se détache et affole les animaux, mais il s’agit de cas TRES RARES. 

    6ème juré 

Et les dégradations commises par les enfants sur des espèces protégées? 

    M.Craux 

Ce sont des enfants ! Bien souvent mal élevés à notre époque, il faut dire que souvent leurs parents leur donnent le mauvais exemple, si vous saviez quelle quantité de marchandises disparaîtrait  chaque année de notre magasin si nous ne placions pas partout des détecteurs de vol ! ils pillent la nature comme ils pilleraient les magasins s’ils le pouvaient, mais, s’ils volent dans les forêts, c’est quand même à mon sens moins grave : la Nature n’a qu’à se protèger. D’ailleurs, pourquoi interdire de cueillir des fleurs qui pourraient fort bien être cultivées dans des serres et même vendues à ceux qui les admirent ? 

    Avocat de la plaignante 

En somme, messieurs les jurés, le témoin de la défense est prêt à beaucoup de tolérance pour le pillage si ce n’est pas dans son magasin !  

La seule question importante pour lui est le remplissage de ses caisses, ce qui peut se vendre ou s’acheter.La souffrance de Dame Nature ne semble pas lui sauter aux yeux ! 

  

  

  

      Président 

Si vous n’avez pas d’autre question à poser au témoin, nous entendrons maintenant Monsieur Dexode  

     Déxode Sélafin 

Je m’appelle Sélafin Déxode je jure de dire la vérité, toute la vérité et de parler sans haine ni contrainte 

Monsieur Le Président, il fallait voir cette désolation dans la montagne !Jean Ferrat l’a si bien montré : 

« Ils quittent un à un le pays 

Pour s’en aller gagner leur vie 

Loin du village où ils sont nés 

Depuis longtemps ils en rêvaient 

De la ville et de ses secrets 

Du formica et du ciné » 

Le désert s’installait ! il fallait réagir ! Monsieur Tourisme nous a proposé une possibilité de travailler pour les jeunes, de vendre les produits pour les paysans. Nous lui en sommes reconnaissant. 

    3ème juré 

C’éééééééétaièèèèèèèèèèt des essssssssstran………géééééers ? 

   Déxode Sélafin 

Ceux qui viennent ne sont pas forcément des étrangers : ils viennent des villes voisines de Grenoble, de Lyon de Paris, de Marseille. Ils viennent se divertir, et nous, les habitants, nous les accueillons. 

   7ème juré 

Vous ne vous sentez pas leurs domestiques à vouloir prévenir leurs moindres désirs ? 

    Président 

Ces remarques sortent du sujet : quel rapport avec Dame Nature ? 

(au témoin) Que pensez-vous des accusations portées à l’encontre du sieur Tourisme ? 

   Déxode Sélafin 

Très exagérées, Monsieur le Président ! 

Comme dans toute activité humaine, il y a des….. comment dire ?….. dommages collatéraux ! 

Lorsque des milliers de personnes viennent séjourner dans des lieux presque déserts, il s’ensuit des aménagements, des destructions, des oublis, des détritus……mais c’est là le prix à payer pour que les villages cessent de se dépeupler. 

  

  

  

     Isa Septiz (femme gants de ménage aux mains) 

Je m’appelle Isa Septiz, je jure de dire la vérité, toute la vérité et de parler sans haine ni contrainte. 

Monsieur le Président, le sieur Tourisme a été une bénédiction pour tous ces hameaux arriérés qui ne connaissaient ni confort ni hygiène.C’est grâce au formidable moteur que constitue la venue des touristes qu’on en a fini avec les excréments à peine enterrés dans des feuillées, on utilise de vrais WATER CLOSETS(accent anglais) et on traite les eaux usées qui sinon allaient directement dans les nappes phréatiques. Pour vendre le lait aux touristes, on a banni les étables insalubres sources d’épidémies comme la tuberculose bovine. Pour les accueillir, on a construit des logements confortables, clairs, aérés, avec eau chaude et salle de bains….. Et pour ne pas rester à la traîne, les habitants ont fait de même pour eux. C’est pour rendre les forêts accessibles aux promeneurs, qu’elles sont dorénavant entretenues : plus de ces taillis impénétrables d’autrefois ! 

    3ème juré 

Arriéééééééééééérés ! elle nous in………….su…..lte !    

  Avocat de la plaignante 

Ne serait-ce pas plutôt pour éviter que des touristes inconséquents ne viennent , en organisant leurs« barbeculs » incendier tout le pays ? 

   Isa Septiz 

Je reconnais que quelques accidents ont pu être à déplorer dans ce domaine…, tous les estivants ne se rendent pas forcément compte du degré d’inflammabilité d’un site. 

    1er juré 

C’est vrai que la campagne devient presque supportable si ces messieurs les paysans voulaient bien élever des vaches propres dont les déjections ne souilleraient pas les routes, ce serait encore mieux !Ne pourriez-vous rien faire dans ce sens ? 

    Président 

Ce n’est pas le sujet ! 

     Avocat de la défense 

Vous nous montrez là que loin d’attenter à la vie de Dame Nature, Tourisme lui améliore l’existence ! 

     4ème juré 

C’est vrai ! il faut tuer les gens pour leur apprendre à vivre… moi j’aime bien faire caca dans les bois et me laver dans les fontaines. Mais pour que les touristes ne soient pas gênés, ne devriez-vous pas attacher un petit sac au derrière de chaque animal de la forêt ? et leur apprendre à faire leur petit pipi dans un petit pot ? 

     

  

  

 (rires dans la salle) 

     President 

SILENCE ! 

    May Tissage (femme, la cinquantaine, vêtue de manière discrète) 

Je m’appelle MayTissage, je jure de dire la vérité, toute la vérité et de parler sans haine ni contrainte. 

J’ai étudié depuis trente ans les populations d’humains vivant repliées soit entre des montagnes, soit dans des villages isolés ou des îles. 

A force de vivre entre eux, la consanguinité crèe des ravages : enfants malformés, handicaps congénitaux de toutes sortes, maladies génétiques plus nombreuses, dégénérescence……. 

Lorsque ces populations ont eu la chance de s’ouvrir à d’autres c’est ce qui se passe grâce au tourisme la vitalité de la population augmente. 

Dans le cas dans lequel nous nous trouvons, l’homme étant une partie de la Nature elle même, nous pouvons penser raisonnablement que l’accusé SERT la vitalité de la Nature en évitant à l’espèce humaine de dégènèrer. 

   2ème juré 

Diantre ! avec de telles théories, ne voudrait-on nous faire croire que le sang sacré de nos rois et de nos princes ne fournirait que des dégénérés faute de se mêler à la populace. Quelle ineptie ! 

   Président 

Monsieur le 2ème juré veuillez respecter le témoin ! 

(se tournant vers les avocats) 

Avez-vous d’autres témoins à citer ? 

    Avocats (d’une même voix)  

NON, Monsieur le Président. 

    Avocat de la plaignante 

  Oh ! pardon ! monsieur le président ! Je vois que Mariki que nous attendions est enfin là….pourrios-nous l’entendre ? 

     Président 

Bon ! pour cette fois ! nous allons l’écouter sauf opposition absolue de la défense. 

    Avocat de la défense 

Non, Monsieur le Président, la défense ne craint point un nouveau témoin… 

     Président 

Madame Mariki nous vous écoutons 

    Mariki 

bonjour monsieur le juge,

je me présente Dame Mariki, Marmotte dans le comté de Bozel, et accessoirement parisienne pour mon travail !

voilà, si je viens témoigner c’est parce que la nature, ma nature je l’aime et je la vois se dégrader de jour en jour ! que ce soit sur Paris ou je travaille ou dans mes alpages chéris, tous les jours un peu plus le zumain détruit le poumon de notre planète !

hier encore, je sortais de ma grotte et avec mes soeurs je pouvais me promener tranquillement sans encombre ! l’air était pur et le vent fouettait souvent nos fourrures !
maintenant, même chez nous, dans nos maisons, le bruit a succédé à ce silence que nous aimons tant !

non content de faire du bruit, le zumain, laisse trace de son passage !
ils viennent nous voir disent-ils, et pour ça, ils nous gratifient de papier gras, bouteiiles vides et autres détritus en tous genres voire même en toutes odeurs !
et je ne vous parle pas de ce que vous appelez « mégots » ! maintenant, à la place de l’édelweiss, fragile et timide, du coquelicot qui danse au vent ou de la valériane qui nous salue à chaque sortie, pousse des mégots partout ! parfois mal éteint !
et je peux vous assurer monsieur le Juge, que pendant la période estivale, nos champs de fleurs, deviennent depuis des années des champs d’horreur !

bon je vous l’accorde, mes cousines de Corse sont encore moins bien loties que nous pendant la saison sèche,le feu est devenu leur « touriste » privilégié, mais est-ce une raison pour me taire et accepter toute cette destruction sans rien dire ? NON

Monsieur le Juge, messsieurs les jurés, moi Mariki, marmotte du comté de Bozel, je voudrais retrouver ma sérénité et la douceur de mes alpages !
Oh je veux bien que vous autres zumains, veniez nous voir, nous laisser qq miettes de pommes ou de pain, mais par pitié, pas de papier et autres détritus qui dénature notre si belle région !

Merci de m’avoir écouté et Monsieur le Juge merci de m’avoir appeler pour témoigner !

Mariki, marmotte du Comté de Bozel (Savoie) 

Laisser un commentaire