petit conte triste

 

Marie a « du pain sur la planche » ce matin, nettoyer trois appartements, faire les courses pour une vieille dame et l’aider à marcher quelque peu, ranger, mettre en ordre, pas de temps à perdre ! Elle a déjà brossé, lavé, rangé tout dans deux maisons, elle se dépêche de passer chez la vieille du cinquième pour prendre la liste des commissions, vite, car le magasin va bientôt fermer elle fait le tour des rayons , remplit le panier, revient le plus vite possible, entre, range avec dextérité les produits à leur place, le panier dans le placard, froisse le sac, le jette à la poubelle….OH ! elle est pleine ! se depêche de la vider, passe la serpilière dans la cuisine et dans l’entrée, l’aspirateur dans la chambre, fait le lit sans réveiller la vieille assoupie, et son travail accompli , rentre enfin chez elle l’esprit tranquille. 

  

  

EVA  atteinte d’une maladie qui la séquestre dans son logement s’est résignée à faire appel à une « aide » notamment pour lui faire ses courses au magasin voisin. 

Ce n’est pas qu’ EVA soit soupçonneuse, mais toute une vie passée à la comptabilité d’une entreprise lui a légué un besoin de faire coïncider chaque somme à son objet. 

Au retour de son « aide », dès qu’elle trouve le courage de se traîner vers le panier, elle cherche vivement sa note car la tenue de ses comptes est la seule chose qui la retient un peu à la vie… Pas de note dans le panier, PAS de note dans le sac…d’ailleurs, où est-il ce sac ? 

Alors, tristement, EVA rejoint son fauteuil privée de son petit plaisir. 

Laisser un commentaire