meule de foin

  

Lorsque le foin est sec ou presque sec et qu’on craint la pluie, on l’entasse en « cuches » 

Par contre, pour conserver le foin jusqu’au printemps suivant, on fait un « fenier ».Pour cela, 

1)      choisir une perche bien droite 

2)      creuser un trou de 80cm/ 1m 

3)      dresser la perche et l’étayer avec 4 contreforts 

4)      placer le foin en forme de cercle (pour cela, poser la dent centrale de la fourche contre la perche, le bout du manche contre l’épaule et tourner en gardant toujours le même espace entre le bord que l’on construit et le pied du constructeur) 

5)      monter à ce diamètre sur 1 m environ, puis peu à peu diminuer le diamètre (bout du manche niveau de la gorge, puis de l’autre épauleetc…) BIEN TASSER TOUJOURS AU CENTRE : en vieillissant, le centre aura tendance à rester pointu. 

6)      Lorsque le diamètre devient inférieur à 1 m, l’idéal est de terminer avec une pointe confectionnée avec de petite gerbes de seigle battu au fléau dressées et attachées. 

7)      Avec un râteau, peigner délicatement le fenier pour aligner vers le bas toutes les bûches de la surface ainsi l’eau s’écoulera sans pénètrer 

Laisser un commentaire