LOULOUTES

Tout au long de la route 

De Grenoble jusqu’ à Romans, 

Les bois abritent des louloutes 

Qui vous invitent gentiment. 

Les noires aux formes rebondies 

Et au sourire éblouissant 

Proposent à celui qui mendie 

Des jeux on ne peut plus charmants. 

Avec les blondes, vous êtes dieu 

Elles mettent genou en terre 

Pour dire d’un air malicieux 

Qu’elles vous embarquent pour Cythère. 

En voiture de courtoisie, 

Certaines veulent pour que ça dure 

Dans leur sillage loin d’ici 

Sous une alcôve de verdure 

Vous entrainer 

Par bout du….nez ; 

Il en est une cependant 

Depuis quarante ans au turbin 

A vingt ans que  j’admirais 

A soixante, je la plains . 

Laisser un commentaire