crimes à Velebeau (suite)

Martin est commandant de brigade à Velebeau   

Un homme a été tué dans son secteur… et on a retrouvé la voiture d’un inspecteur de l’Education Nationale dans un gouffre L’enquête s’annonce épineuse. L’inspecteur Hamelin  dépêché pour l’enquête  est reparti , il avait tenté  de rencontrer  Mathurin Gamet, d’interroger sa femme et sa fille .Le juge n’apprécie pas que l’on enquête sur un haut fonctionnaire…Martin sent pourtant bien que Mathurin joue un rôle dans ce crime…Raoul qui a menti sur son emploi du temps paraît hors de cause… L’assistante sociale vient le questionner sur ce qu’il pense des relations entre Mathurin et sa fille , laquelle est enceinte. 

 

Martin sentait qu’il approchait de la solution, mais elle s’enfuyait comme duvet au vent dès qu’il pensait la tenir. 

« Je n’ai jamais pu l’interroger, c’est ce qui manque à mon dossier. Peut-être trouverai-je ce qui s’est passé en suivant cette voie….Si votre amie recueillait quelque confidence, peut-être serait-il bon que vous me teniez informé, pour une fois. Je vous rappelle qu’il y a eu un crime et que cette petite a peut-être été témoin de quelque chose… 

—Je doute qu’elle apprenne quelque chose, il paraît que la gamine reste prostrée dans son coin et ne parle à personne, ce qui, entre parenthèses, plaiderait pour l’hypothèse d’un viol…Et s’il était commis par le père, ce serait encore plus probant. 

–Dans ce cas… » 

Martin n’eut pas à chercher longtemps l’adresse de l’internat d’Adeline. Il demanda à parler à la mère supérieure. 

« Nous n’avons pas l’habitude de recevoir les gendarmes, ne me dites pas qu’une de nos pensionnaires a fait une bêtise, j’en serais navrée. 

—Non, ma mère, je voudrais vous parler d’Adeline Gamet. 

–Voyons, Adeline Gamet…Oui, elle est restée chez nous seulement deux mois au début de l’année. Nous ne l’avons pas revue après les  

  

vacances de Toussaint, bien que sa pension ait été payée pour le trimestre. Que lui arrive-t-il ? On nous a dit qu’elle était malade. 

–Vous a-t-elle paru inquiète de retourner chez ses parents ? 

–Pas du tout !Elle était ravie !On ne trouvait d’ailleurs pas d’enfant plus joyeuse. Pourquoi ? 

–Elle est tombée malade le jour de son retour chez elle… Voyons, pensez-vous qu’elle ait pu avoir des relations avec des hommes ? 

Laisser un commentaire