La bicyclette

Il avait juste cent ans quand le vieux père G… pensionnaire de la maison de retraite de Vinay a tenu à me raconter cette histoire :
Ma grand’mère avait dix-huit ans quand on lui a offert une bicyclette. Elle était fière, ma grand’mère d’aller de Chasselay à ST Marcellin ou à Vinay. Mais elle n’avait pas prévu les ennuis que cela lui apporterait : le curé du village la rencontrant s’avisa qu’en pédalant elle découvrait ses chevilles. « SCANDALEUX ! Tu voudras bien abandonner cet engin sinon je ne te reçois plus à l’église »
Qu’à cela ne tienne se dit ma grand’mère, j’irai à Vinay. Ce qu’elle fit trois dimanches de suite, cela alerta le prêtre .Il vint demander pourquoi elle ne venait plus à la sainte table. Apprenant qu’elle se rendait à Vinay, il fit en sorte que l’archiprêtre de la paroisse la refoule dans son village.
Ma grand’mère était très pieuse, comme toute la famille, un de ses oncles était d’ailleurs prêtre. Elle fit part de son désarroi à ce parent qui intervint auprès de l’évêché afin qu’une mesure générale de clarification fut établie. L’évêque considérait qu’il fallait bien vivre avec son temps et le fit savoir . Ma grand’mère put donc retourner à l’église.
Mais un an plus tard, elle rencontra le curé à bicyclette.
« Oh ! Monsieur le Curé ! on voit vos chevilles !
_Oui mais j’ai besoin de ma bicyclette pour aller voir mes paroissiens !
Moi aussi, dit-elle j’en avais besoin pour trouver un fiancé ! »
Elle n’a paraît-il jamais compris pourquoi quand il la rencontrait !ensuite il lui faisait la tête 

Laisser un commentaire