l’école de mon enfance

L’école de mon enfance a eu les honneurs de FR3 ce soir…Elle a nom « école des Hérauts »_non! ne prononcez pas le nom avec l’h aspirée!!!_Mais ce n’est pas non plus l’école des zéros… j’y suis allé!Certains ont prétendu qu’il s’agissait peut-être  du lieu où se plaçaient les crieurs (les hérauts) pour annoncer les nouvelles… D’autres ont avancé qu’il s’agissait peut-être de valeureux guerriers (des héros) habitant là autrefois… Mais moi, je préfère imaginer depuis que j’y ai appris la cruauté de certains seigneurs pour leurs serfs, qu’il s’agit plutôt de la déformation du mot heureux en patois:

Le seigneur voisin était très cruel. Chaque fois qu’il passait près des maisons voisines de l’école d’aujourd’hui, s’il apercevait un manant, il le rouait de coups de fouets pour jouir du plaisir de ses cris. Sachant cela, les gens du pays parlaient des paysans de ce quartier avec dérision « lous hérous » (les heureux en patois) d’où la déformation du mot par mauvaise transcription du o en a quand le patois a été abandonné…Quant aux intellectuels qui pensent que je déraille, qu’ils m’expliquent pourquoi le quartier abrité derrière des « murgers »(amas de rocailles) s’appelle les meilloux (les meilleurs)!

Tout s’en va! Elle va probablement fermer, la dernière école à classe unique du plateau de mon enfance… restrictions… moins d’enfants…

La mode est aux vastes pôles éducatifs, véritables usines … mieux?

 

2 Réponses à “l’école de mon enfance”

  1. mireille dit :

    J’aime, bien sûr !

  2. 010446g dit :

    J’en suis ému.
    Merci!

Laisser un commentaire