Complotisme?

27 janvier 2022

Grave scandale autour des EHPAD
Un livre sort au bon moment
Pour relancer une affaire en rade
Faire oublier que bizarrement
On mourut beaucoup il n’y a guère
Dans ce genre d’établissements:
Dans les premiers mois de la « guerre »
Sous scellés, atrocement.

Pendant qu’un déni de justice
Efface les griefs de plaignants
On lâche de manière subreptice
Un nom, un pseudo curieusement…
Cet « assureur » depuis trois ans
N’était-il pas prévu probable
Comme un concurrent redoutable?

Quand ils (rappelez-vous!) sont arrivés
En clamant « vieux privilégiés
Ils coûtent trop cher, ces aînés! »
C’est vrai, pour le grand âge
Des rapports il y en eut davantage
Mais chut! se taire du soulagement
Quand le COVID éclaircit les rangs…

Objectif???????

Pour liquider un concurrent
Quoi de mieux que scandale au bon moment?
RATE!!!!

Sont gonflés, tout de même!!

27 janvier 2022

Certains décident d’ouvrir un site de (consultation? participation? propositions?) en prévision des élections… BRAVO!!! Mais… Les cahiers de doléances qui datent tout juste de deux ans, où sont-ils? Pourquoi, alors qu’il était dit qu’ils seraient publics, sont-ils INTROUVABLES? Ah! MAIS OUI! Dans 50 ans pour les historiens!!

Circulez! Y a rien à voir!

27 janvier 2022

Au nom du respect du vivant
On ne tue plus les rats, atrocement,
Mais chasser la visible misère,
Pas de problème! On sait le faire!

Dans Paris tout récemment
Un homme est mort sur le trottoir
Nul ne lui a bizarrement
Tendu la main de tout le soir…
C’est vrai que, depuis quelques temps,
Dans certaines villes dont Paris
Les pauvres hères sans logis
Ne peuvent plus dormir sur des bancs!
Le coronavirus!!! A bon escient
On a profité des « gestes barrières »
Pour empêcher l’étalement
De ces populations d’ornières.
Ainsi, voir un corps sur le trottoir
N’est pas outre mesure surprenant
Circulez! Y a rien à voir!

En tournant l’espagnolette(inspiré par le blog « dis bonjour » (canalblog)

26 janvier 2022

C’est important que je le dise:
En tournant l’espagnolette
Chaque matin c’est la surprise
Avez-vous vu cette bête
Qui tourne en rond
Qui fait des bonds?
Est-ce un cabri en goguette
Qui aurait perdu sa biquette?
Il est parti comme venu
Ne terminera pas au menu…

Le pigeon perché qui roucoule
Cherche sa moitié dans la foule.

Avec un gros sac sur le dos
Où va donc cet écolo?

Une foule hurlante défile
Contre les passe séniles…
Certains demandent démission
Du ministre et de Macron!

La fée Carabosse en balade
Avec son grand chapeau pointu
Va-t-elle soigner quelque malade
En lui chantant « turlututu »?

Le flic gonflant son importance
Veut-il embarquer le loubard
Lui refiler une contre danse
Pour avoir fumé un pétard?

En tournant l’espagnolette
Chaque matin en cachette
Je regarde, j’épie, je guette.

Chantons pour Mélusine

26 janvier 2022

Chantons pour Mélusine
La fée qui se débine
Quand on veut la marier
Refuse de convoler.

Le lundi est splendide.
Les galants candides
Se traînent à ses genoux
Mon coeur, mon corps sont à vous

Chantons pour Mélusine
La fée qui se débine
Quand on veut la marier
Refuse de convoler.

Le mardi elle s’installe
Sur le banc de la halle
Les clients avec dévotion
Lui demandent des potions

Chantons pour Mélusine
La fée qui se débine
Quand on veut la marier
Refuse de convoler.

Le mercredi pour les gosses,
Elle sort un carrosse
Pour une expédition
Au pays des santons.

Chantons pour Mélusine
La fée qui se débine
Quand on veut la marier
Refuse de convoler.

Jeudi elle sert du vin
Au bar de St Savin.
Au sortir de l’usine,
« A la tienne! Mélusine! »

Chantons pour Mélusine
La fée qui se débine
Quand on veut la marier
Refuse de convoler.

Vendredi? Poissonnière,
A côté de la bouchère,
Vend du bar et du thon
Au sortir du ponton.

Chantons pour Mélusine
La fée qui se débine
Quand on veut la marier
Refuse de convoler.

Mais voilà, le week-end
De France jusqu’en Inde
On peut toujours la chercher,
Impossible à dénicher!

Chantons pour Mélusine
La fée qui se débine
Quand on veut la marier
Refuse de convoler.

Comme elle avait été sotte,
Elle devient une sirène
Et chaque fin de semaine
Se cache au fond de la grotte.

Radotage….

25 janvier 2022

Radotages
Rodomontades, incendie, pandémie, décapitation + calamités agricoles 20 000 lits supprimés, 20 000 dénis de justice…+Vestes aux élections, querelles entre les ministres, renouveau de menaces sanitaires, ministres inquiétés par la justice, des attitudes liberticides, plans d’urgence interminables le quinquennat aura l’image du porte-malheur!
C’est une perpétuelle situation
Qui mène aux révolutions
En période de sérénité
Quand arrivent les calamités
Qui se trouvera aux manettes
Même s’il n’y est que pour tripette
Sera toujours considéré
Par réflexe totalement inné
Comme juste victime expiatoire.
Or ces quatre années furent noires
Après les rodomontades idiotes
Des anomalies des bruits de botte,
Qui avaient déjà déclenché
Des révoltes immodérées
Après l’incendie sordide
D’un monument splendide,
Est venu temps de la pandémie
Des suspicions d’aider les amis
Des mensonges invétérés
Pour tenter de dissimuler
La totale incapacité
A faire face à l’adversité
Puis il y eut l’horrible décapité
Et les bizarres découvertes
Des réactions en vue offertes
Par une administration bornée
« Pas de vagues sinon fessée »
Enfin pour le tout couronner
Voici venues les agricoles calamités
Récoltes en bourgeons gelées…
Devinez…. Devinez ce qui va arriver!
Cet article a été posté le Jeudi 15 avril 2021

5700 lits de moins en 2020!
Quinquennat porte malheur!
Mercredi 29 septembre 2021
Bravo pour la fourberie
Ils ont menti! Menti! MENTI!!
Ils nous parlaient de pandémie
Nous confinaient dans le déni
Nous montraient des images horribles
Des traitements réas terribles
Des morts rendus sous scellés
Des hôpitaux surchargés
Des malades aux soins retardés
Pendant ce temps allez! Allez!
Ne cessaient de fermer les lits!

Bravo pour la fourberie
Ils ont menti! Menti! MENTI!!
Menti quand ils ont prétendu
Que les masques (chut à flux tendu!)
N’avaient pas d’utilité
Menti quand ils ont laissé
Les frontières grandes ouvertes
Sûr qu’ils n’étaient pas pressés:
Seuls les vieux allaient crever…
(Moins de retraites, ce n’est pas perte!)
Pour la frime on installait
Sous tente, hôpitaux de campagne
Et pendant ce temps on fermait
Des lits… Que la grogne gagne!

QUINQUENNAT # porte malheur
Mardi 21 septembre 2021
Commence septembre, quel dur mois:
Procès en vue pour Benalla
(Rappelez-vous: « Qu’on s’adresse à moi »)
Et ce coffre-fort? Oh! Lala!
Mise en examen de la gamine
Qui tenant trousse-maroquin
Se plia à la discipline
Profit d’abord, c’est pas malin.
Certes pour détourner les regards
Affaire qui dure depuis cinq ans
On va juger les criminels du Bataclan…
Mais voilà que, sans retard,
Surgit un nouvel inconvénient:
En apothéose, le Profit-Roi
Rappelle que c’est « chacun pour soi »
Pauvre image de la France
Trahie dans sa naïveté
Le capitalisme, dans son errance,
Une fois de plus, l’a rabaissée.

Recruter de force des supplétifs en obligeant les patrons de bistros à faire un travail de police…

Déclarer vouloir emmerder
Les non vaccinés
N’était sûrement pas le moyen
De calmer les excités
Rappelons-nous le doyen
Ricoeur en 1970…
Ici des galets, des algues
Des menaces qui ne sont pas blagues
Un peu partout, semant la peur
Planent, gare aux horreurs!

Nourriture

24 janvier 2022

Tant pis pour les pisse vinaigre
J’aime le sucre et les gâteaux
J’entends leurs remarques aigres
Vous êtes obèse, c’est pas beau!
J’aime même, que l’on me damne!
Le vilipendé coca-cola:
Je trouve en lui, souvent, la manne
Pour rester debout et pis voilà!
Les conseilleurs de la santé
Vivent-ils vieux plus longtemps?
Je garde, malgré eux, ma sérénité:
J’ai déjà largement fait mon temps.
Tant pis pour les horrifiés,
J’aime le gras sous toutes ses formes
Le lard cuit à peine strié
Tant pis si cela sort de leur norme!
J’aime l’agneau rôti et le foie gras
Le beurre cuit sous l’oeuf au plat
Le saindoux dans la pâte à tarte
Le chapon bardé sur la carte…
Et tant pis si comme les chèvres
J’aime le sel dans les plats
Fade? Suis pas cabri qu’on sèvre!
Les conseils? Oh! Lala!

Au moins les choses sont claires!

23 janvier 2022

« Notre but avec le pôle politique, c’est d’essayer d’empêcher que les membres du bloc des justices, donc Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon, Fabien Roussel, Arnaud Montebourg et Yannick Jadot, puissent avoir les 500 signatures », affirme Samuel Grzybowski, co-fondateur de l’initiative pour la Primaire populaire, dans cette vidéo.

D’habitude, on connaissait,
Ceux qui positivement s’engageaient
Ils avaient des propositions
Pour mieux gérer la Nation.
Même parfois avaient des rêves
Des combats à mener sans trêve…
Des gamins depuis l’enfance gavés
Viennent pour « plus blanc laver »
Non pas avec leur jeunesse,
Mais comme des « dames patronnesses »!
Elles, les « bons pauvres » voulaient aider
Eux, les « bons candidats » veulent trier!
Voilà le temps des négatifs:
Essayer d’empêcher! Bravo!
Cela heurte mon sens olfactif
Cela descend plus bas que zéro.
Manipulés dans leur néant
Leur rien pensé, rêve de vent
Se rabattent sur la pire occurrence
Ne sont que force de nuisance!

La grenouille

22 janvier 2022

C’est l’histoire de la grenouille,
Mouille, mouille, l’eau ça mouille
Plongée dans une eau glacée,
Les frissons vont lui passer.
On monte la température,
C’est bien doux cette aventure
Lentement, le mercure monte
Printemps époque de ponte?
Lentement, plus, encore un peu …
On accélère le feu…
Oh! La pauvre bête est cuite!
Comment? Comment? pas si vite!
L’expérience l’a démontré
De proche en proche va le danger
Ainsi par petites touches
De cran en cran cela débouche
Sur la mort de liberté
Que personne ne vienne pleurer
On a pourtant sonné le tocsin
Personne ne voit que ça vient
Comme la grenouille crédule
On nous emm… On nous En…

Malaise

22 janvier 2022

Visite médicale
André est un fort bonhomme de cinquante ans.
Il n’a jamais été malade. Pas un jour d’absence sur le chantier, pas le plus petit rhume, pas la plus petite grippe, même pas la moindre cuite : une force de la nature. Debout chaque jour à cinq heures, travaillant sans relâche dix à douze heures par jour, bon vivant, toujours content.
Mais, depuis quelques jours, il semble préoccupé, il tourne en rond, il parle seul, il est un peu bizarre.
Pourtant, il a toujours l’air de s’entendre avec sa femme, ses enfants sont trop grands pour lui faire souci…
A force de le voir comme une âme en peine, sans réussir à le faire parler, on a questionné
la Germaine, sa femme. Elle n’a pas su dire grand’ chose, sinon que c’est depuis qu’il est allé passer cette visite où l’assurance l’avait convoqué.
Oh ! il avait bien hésité à y aller, pensez donc ! il n’avait pas vu un docteur depuis son régiment, mais
la Germaine lui avait dit : » Puisque c’est gratuit, ça coûte rien et ça te fera une sortie «
Il était finalement parti guilleret : des fois qu’y aurait une jolie infirmière.
En poussant la porte, il avait senti comme une petite inquiètude : que diable était-il venu faire dans cette galère ?
Dès qu’il fut entré, son malaise s’amplifia. Une femme était là , ni jeune ni belle, en blouse blanche, qui lui demanda son nom.
Elle avait sorti un questionnaire :
Toute ces questions qu’elle posait en prenant bien soin de dire d’abord le mot savant, avant de traduire en langage ordinaire (le mal de tête, il paraît que c’est une céphalée ! ! ! ! !) André se sentait devenir tout chose. Bien sûr qu’à un moment ou un autre il avait eu un peu mal à la tête ou à un genou, ou… mais on ne se plaint pas parce qu’un pet vous roule par le ventre !… » même si c’est seulement de temps en temps, il faut en parler : à votre âge, le moindre bobo insignifiant pour vous peut devenir une maladie grave «
André fut prié de se déshabiller dans une espèce de placard si étroit qu’il avait peine à s’y retourner, faut dire qu’il fait son poids, l’André !
« Montez sur la bascule, s’il vous plaît….Oh !oh ! cent sept kilos ! MAIS C’EST BEAUCOUP TROP DE SURCHARGE PONDERALE ! ! ! A votre âge, monsieur, il faut se méfier, cela pourrait vous jouer un très mauvais tour !….bien entendu, vous ne faites pas de régime ? Pensez-y !
…VOUS FUMEZ ! ! ! Ce n’est pas bien , vous savez, un cancer du poumon, ou de la gorge, à votre âge, monsieur, ça ne pardonne pas !
ET EN PLUS, VOUS BUVEZ DE L’ALCOOL ! ! !Alors, Monsieur, on peut dire que vous jouez avec votre santé…Soufflez quatre litres d’air…Bon ! pour l’instant, les dégâts ne se font pas trop sentir, mais A VOTRE AGE il faut être plus prudent !…Voyons la tension…17 / 12…c’est beaucoup ! A votre âge, vous pourriez bien faire une attaque et rester paralysé ! Pensez-y il faut changer votre mode de vie….Avez-vous apporté votre flacon d’urine ?…Voyons …(elle trempe un papier dans la fiole)…DES TRACES DE PROTEINES ! c’est ennuyeux , vous savez, à votre âge ! ! ….Vous n’avez pas apporté de matières fécales ? Dommage ! vous savez, il faut les faire surveiller : un cancer du colon ou un polype qui tourne mal, à votre âge, c’est fréquent, surtout chez des gens qui ne consultent jamais leur médecin….Voyons les yeux… vous n’avez pas encore pensé à consulter un oculiste ? A votre âge, il faut surveiller cela de près sinon la vue baisse vite ! (l’auscultant) Toussez !Ne respirez plus ! respirez à fond…CE PETIT SOUFFLE AU COEUR ? VOUS L’AVEZ DEPUIS VOTRE ENFANCE ?…Vous devriez consulter un cardiologue au moins une fois par an, parce qu’à votre âge cela pourrait empirer rapidement….
EH BIEN ! VOILA ! André qui était en pleine forme le matin même est sorti du dispensaire le dos voûté comme chargé de dix sacs de ciment et depuis, il se traîne, il tourne en rond.
Vous avez bien compris, j’espère, que ces visites gratuites, ce sont celles qui coûtent le plus cher ? ! ? ! ? ! ! !

Allez-y quand même, mais prenez du prozac avant!!

12345...390